Voir mon dernier livre (cliquez)
Cinéma fantastique et de SF Essais et données pour une histoire du cinéma fantastique"

Existe aussi en ebook :Kindle et Kobo

- Cannibales

Diable

docteurs

Docteur Jekyll et Mr Hyde

dragons

Enfants terribles

extraterrestres

fantômes

Fantôme de l’Opéra

fées

Fins du monde

Frankenstein

Freddy les griffes !

Godzilla

Gothique

guerre

Habitations méchantes

insectes

Jack l’éventreur

King Kong

Loup-garou

Lovecraft

momies

Mondes virtuels

Morts-vivants

Profondeurs aquatiques

sorcières

Tueurs en série

USA qui sauvent le monde

Vaisseau fantôme

vampires

Villes fantastiques

Voyages dans le temps

 

 

Si vous venez d’ailleurs, cliquez pour aller sur la page d’accueil. Sinon fermez cette fenêtre

LISTE DE FILMS A THEMES

 

Cannibales

(Je ne mets pas ici les films de morts-vivants mangeurs de chair humaine que l’on retrouvera dans la liste “morts-vivants”)

Les films de cannibales ont connu une forte production dans les années quatre-vingt… avec une certaine renaissance au début du troisième millénaire.

 

Blood feast de Hershell Gordon Lewis (1963) – 2000 Maniacs de Hershell Gordon Lewis  – Massacre à la tronçonneuse de Tobe Hooper (1974) – La Montagne du dieu cannibale de Sergio Martino (1978) – Le Dernier monde cannibale de Ruggero Deodato (1978) – Cannibal holocaust de Ruggero Deodato (1980) – Anthropophagus de Joe D’Amato (1980) – La Terreur des zombis de Franck Martin (1980) – La Guerre du feu de Jean-Jacques Annaud (1981) – Cannibal ferox de Umberto Lenzi (1982) – Virus cannibal de Vincent Dawn (1982) – L’Ile de l’enfer cannibales de Sisworo Gautama et Sam Gardner  (1982) – – Massacre à la tronçonneuse 2 de Tobe Hooper – Cannibal Campout de Tom Fisher et John Mc Bride (1988) – Cannibal tours de Denis O’Rourke (1988) – Les Cannibales de Manoel Oliveira (1988) – Un Destin cannibale de Roger Guillot (1989) – Le Silence des agneaux de Jonathan Demme (1990) – Brain dead de Peter Jackson (1992) - Vorace de Antonia Bird (1999) – Trouble Every day de Claire Denis (2001) – Hannibal de Ridley Scott (2001) – Dragon rouge Brett Ratner (2002)

 

Diable

 

Le manoir du diable et Le cabinet de Mephistophélès de George Méliès (1897) – Häxan (la sorcellerie à travers les âges) de Benjamin Christensen (1921) – Les visiteurs du soir de Marcel Carné (1941) – La main du diable de Maurice Tourneur (1942) – La beauté du diable de René Clair (1949) – Un Pacte avec le diable de John Villiers Farrow (1949) – Marguerite de la nuit de Claude Autant-Lara (1956) – Rendez-vous avec la peur de Jacques Tourneur (1958) – L’œil du diable d’Igmar Bergman (1960) – Les vierges de Satan de Terence Fisher (1967) – Rosemary’s Baby de Roman Polanski (1968) – Les Diables de Ken Russel (1970) – Lisa et le diable de Mario Bava (1972) – L’Exorciste de William Friedkin (1973) et sa suite : L’Exorciste II : L’Hérétique de John Boorman (1977) – La Maison de l’exorcisme de Mario Bava (1974) – La sentinelle des maudits de Michael Winner (1976) – La malédiction de Richard Donner (1975) et ses suites : Damien : la malédiction II de Don Taylor (1978) – L’Enfant du diable de Peter Medak (1980) – La Malédiction finale de Graham Baker (1981) La Malédiction IV de Jorge Montesi et Dominique Othenin Girard (1991) – Possession d’Andrzej Kulawski (1981) – Les Enfants du maïs de Fritz Kiersh (1984) – Les sorcières d’Eastwick de George Miller (1987) – Angel Heart d’Alan Parker (1987) – Le diable de Susan Seidelman (1989) – Sanctuaire de Michele Soavi (1989) – Mr Frost de Philippe Setbon (1990) –Warlock de Steve Miner (1991) et sa suite : Warlock 2 (The Armageddon) d’Anthony Hickox (1993) – La Secte de Michele Soavi (1991) – Ma vie est un enfer de Josiane Balasko (1991) – Le jour de la bête d’Alex De La Iglesia (1995) – Les couleurs du diable d’Alain Jessua (1997) – Le Témoin du mal de Gregory Hoblit (1997) – Spawn de Mark A.Z. Dippé (1997) – L’associé du diable de Taylord Hackford (1998). – La Neuvième porte de Roman Polanski (1999) – La Fin des temps de Peter Hyams (1999) –  Possesed d’Anders Ronnow-Klarlund (1999) – Les Ames perdues de Janusz Kaminski (2000) – L'Elue de Chuck Russel (2000) – Faust de Brian Yuzna (2001) – Jeepers Creepers (Le chant du diable) de Victor Salva (2002) – Cubbyhouse  de Murray Fahey (2002) – Fausto 5.0 d’Alex Olle et Isidore Ortiz et Carlos Padrissa (2002)

 

Séries TV :

American gothic (Sam Raimi) 1995 – Poltergeist (1998)

 

Retourner en haut de la page

 


Docteurs de l’horreur !

 

Voir déjà ci-dessus le célèbre Docteur Jekyll et plus bas le Docteur Frankenstein, et aussi Jack L’Éventreur (puisqu’il semblerait qu’il fût le médecin de la reine…)

 

Le Cabinet du Docteur Caligari de Robert Wiene (1920) – Docteur Mabuse (et toute la série notamment le Diabolique Dr Mabuse 1960) de Fritz Lang (1922) – Les Mains d’Orlac de Robert  Wiene (1924) – Docteur X de Michael Curtiz (1932 – version couleur) – L’Île du Dr Moreau de Erle C. Kenton (1932) – Les Mains d’Orlac de Karl Freund (1935) – Dr Cyclops d’Ernest B. Schoedsack (1940) –Le Récupérateur de cadavres de Robert Wise (1945) – L’Impasse aux violences de John Gilling (1959) – Les Yeux sans visage de Georges Franju (1959) – Le Moulin des supplices de Giorgio Ferroni (1960) – Le Cirque des horreurs de Sydney Hayers (1960) –  Docteur Caligari de Roger Kay (1962) – L’Horrible docteur Orloff de Jésus Franco (1962) – L’Horrible cas du docteur X de Roger Corman (1963) – Docteur Folamour de Stanley Kubrick (1964) – Le Diabolique docteur Z de Jesus Franco (1965) – L’Abominable Dr Phibes de Robert Fuest (1971) – Le retour de l’abominable Dr Phibes de Robert Fuest (1972) – L’Homme à la tête coupée de Juan (John) Fortuny  (1973) – Traitement de choc d’Alain Jessua (1973) – L’Île du Dr Moreau de Don Taylor (1977) – Le Jour des morts-vivants de George A. Romero (1985) – Docteur Rictus de Manny Coto (1992) – L’Île du Dr Moreau de John Frankenheimer (1996) – Anatomie de Stefan Ruzowitzky (2000) –

 

Le Musée des horreurs

 

Quelques psychiatres pour compléter…

 

Obsessions de Brian de Palma (1977) – Cabal de Clive Barker (1990) – Le Silence des agneaux de Jonathan Demme (1990) et Hannibal de Ridley Scott (2000) et… Dragon rouge…

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Docteur Jekyll et Mister Hyde

 

Der Januskopf de Murnau (1920) — Dr Jekyll et Mr Hyde de Rouben Mamoulian (1932) et de Victor Fleming (1941) — Le Testament du docteur Cordelier de Jean Renoir (1959) — Les deux visages du Dr Jekyll de Terence Fisher (1960) — Dr Jerry et Mr Love de Jerry Lewis (1963) — Dr Jekyll and Sister Hyde de Ward Baker (1971) et, sur le même thème, La Machine de François Dupeyron (1994) — Mary Reilly de Stephen Frears (1995).

 

Retourner en haut de la page

 

 

Dragons

 

(Je ne parlerai pas des dessins animés la plupart très niais !)

Les films de Godzilla (voir à « Godzilla »)

 

Le dragon du lac de feu de Matthews Robbins (1981) – Excalibur de John Boorman (1981) – Merlin and the Sword de Clive Donner (1983) – L’histoire sans fin 1 de Wolfgang Petersen (1984) – L’histoire sans fin 2 de George Miller (1989) – L’histoire sans fin 3 de Peter Mc Donald (1995) – Cœur de dragon de Rob Cohen (1996) – Donjons et dragons de Courtney Solomon (2000) – Le Seigneur des anneaux de Peter Jackson (2001) – Evolution de Ivan Reitman (2001) – Le règne du feu de Rob Bowman (2002)

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Enfants terribles

 

 

Le village des damnés de Wolf Rilla (1960) – Les innocents de Jack Clayton (1961) – Children of the damned d’Anton M. Leader (1963) – Rosemary’s baby de Roman Polanski (1968) – Le Corrupteur de Michael Winner (1972) – L’Autre de Robert Mulligan (1972) – La Malédiction de Richard Donner (1975) – Demain les mômes de Jean Pourtalé (1976) – Damien : la malédiction II de Don Taylor (1978) – La Nuit des masques (Halloween) de John Carpenter (1978) – L’Enfant du diable de Peter Medak (1980) – Manhattan baby de Lucio Fulci (1982) – La Malédiction IV de Jorge Montesi et Dominique Othenin Girard (1991) – Le Tour d’écrou de Rusty Lamorande (1992) – Sixième sens de M. Night Shyamalan (1999) – Un jeu d’enfants de Laurent Tuel (2001) – Les Autres  d’Alejandro Amenabar (2001)

 

En téléfilms : Les enfants du maïs 1 et 2 d’après Stephen King

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

Extraterrestres

 

Le Voyage dans la Lune de Geirges Méliès (1902) – Aelita de J. Protozanov (1924) – La Chose d’un autre monde de Christian Nyby (1951) – Le Jour où la Terre s’arrêta de Robert Wise (1951) – La Guerre des mondes de Byron Has{in (1953) – Le Météore de la nuit de Jack Arnold (1953) – Les Survivants de l’infini de Joseph Newman (1955) – Le Monstre de Val Guest (1955) – L’Invasion des profanateurs de sépulture de Don Siegel (1956) – Les Soucoupes volantes attaquent de Fred F. Sears (1956) – Prisonnières des Martiens d’Inoshiro Honda (1957) – La Marque de Val Guest (1957) – A des Millions de kilomètres de la Terre de Nathan Juran (1957) – The Blob d’Irvin S. Yeaworth (1958) – Le Village des damnés de Wolf Rilla (1960) – Le Monstre aux yeux verts de Romano Ferrara (1961) – Children of the damned d’Anton M. Leader (1963) – Les Premiers hommes dans la Lune de Nathan Juran (1964) – Le Ciel sur la tête de Yves Ciampi (1964) – La Planète des vampires de Mario Bava (1965) – Les Daleks envahissent la Terre de Gordon Flemyng (1966) – Invasion Planète X d’Inoshiron Honda (1966) – Les Monstres de l’espace de Roy Ward (1967) – La Nuit de la grande chaleur de Terence Fisher (1967) – Solaris d’Andreï Tarkovski (1972) – L’Homme qui venait d’ailleurs de Nicolas Roeg (1976) – Rencontres du troisième type de Steven Spielberg (1977) – La Guerre des étoiles de Georges Lucas (1977) – L’Invasion des profanateurs de Philip Kaufman (1978) – Superman de Rochard Donner (1978) – Stalker d’Andreï Tarkovski (1979) – Alien le huitième passager de Ridley Scott (1979) – Star Trek le film de Robert Wise (1979) – ET l’estraterrestre de Steven Spielberg (1982) – The Thing de John Carpenter (1982) – Xtro de Harry Bromley Davenport (1982) – Les Envahisseurs sont parmi nous de Michael Laughlin (1983) – Cocoon de Ron Howard (1985) – 2010 odyssée 2 de Peter Hyams (1985) – Lifeforce de Tobe Hooper (1985) – Starman de John Carpenter (1985) – L’Invasion vient de Mars de Tobe Hooper (1986) – Enemy de Wolfgang Petersen (1986) – Aliens de James Cameron (1986) – Predator de John Mac Tiernan (1987) – Creepshow 2 de Geroge A. Romero (1987) – Invasion Los Angeles de John Carpenter (1988) – Le Blob de Chuck Russel (1988) – Hidden de Jack Sholder (1988) – Futur immédiat de Graham Baker (1988) – Abyss de James Cameron (1988) – Dark Angel de Craig R. Baxley (1990) – Simple Mortel de Pierre Jolivet (1991) – Alien 3 de David Fincher (1992) – Predator 2 de Stephen Hpkins (1991) – Les Tomnyknockers de John Power (1993) – Time Master de J. Glickenhaus (1944) – Hidden 2 de Seth Pinsker (1994) – Le Village des damnés de John Carpenter (1994) – Les Marrrrtiens de Patrick Johnson (1994) – Stargate de Roland Emerich (1994) – Les Maîtres du monde de Sturat Orme (1995) – La Mutante de Roger Donaldson (1995) – Dark Breed de Pepin Richard (1995) – Annihilator de Michael Chapman (1995) – La Belle verte de Coline Serreau (1996) –  The Arrival de David Twohy (1996) – Independence Day de Roland Emerich (1997) – Demain un autre monde de Jorge Montesi (1997) – Mars Attacks ! de Tim Burton (1997) – Progeny de Brian Yuzna (1997) – Sphere de Barry Levinson (1997) – Men in black de Barry Sonnenfeld (1997) – Alien la résurrection de Jean-Pierre Jeunet (1997) – Le Cinquième élément de Luc Besson (1997) – Starship Troopers de Paul Verhoeven (1998) – The Second Arrival de Kevin S. Tennay (1998) – Dark City d’Alex Proyas (1998) –La Mutante 2 de Peter Medac (1998) – The X-files de Rob Bowman (1998) – Perdus dans l’espace de Stephen Hopkins (1998) – Virus de John Bruno (1998) – The Faculty de Robert Rodriguez (1999) – Wing Commander de Chris Roberts (1999) –Mission to Mars de Brian de Palma (1999) – Intrusion de Rand Ravich (2000) – Planète rouge d’Anthony Hoffman (2000) – Pitch  Black de David Twohy (2000) – Evolution d’ Ivan Reitman (2001) – Men in Black 2 de Barry Sonnenfeld (2002)

 

Mais aussi des films TV comme : Le Monstre évadé de l’espace – Le Seigneur du temps (Geoffroy Sax) – Ils sont parmi nous – Invasion (A. Mastroianni) – etc.

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Fantômes :

 

La chute de la maison Usher de Jean Epstein (1928) — Fantômes à vendre de René Clair (1933) — Le fantôme vivant (The Ghoul) de T. Hayes Hunter (1933) – ­Le Couple invisible de Norman Z. Mac Leod (1937) — Fantômes en croisière de Norman Z. Mac Leod (1939) — La Charrette fantôme de Julien Duvivier (1939) — Le Mystère de la maison Norman d’Elliott Nugent (1939) – Le Mystère du château maudit de George Marshall (1940) – Le Retour de Topper de Roy Del Ruth (1941) —Fantômes en vadrouille d’Arthur Lubin (1941) –  Le Fantôme de Canterville de Jules Dassin (1942) — La Falaise mystérieuse de Lewis Allen (1944) — Sylvie et le fantôme de Claude Autant-Lara (1945) – Deux Nigauds dans le manoir hanté de Charles T. Barton (1946) — La Bête aux cinq doigts de Robert Florey (1946) — L’Aventure de madame Muir de Joseph L. Mankiewicz (1947) — Les Contes de la lune vague après la pluie de Kenji Mizogushi (1952) — Fais-moi peur de George Marshall (1953) – Le Masque du démon de Mario Bava (1961)— Les Innocents de Jack Clayton (1961) — Le Corps et le fouet de Mario Bava (1962) — L’Empire de la terreur de Roger Corman (1962) — Carnival of souls d’Harold « Herk » Harvey (1962) — La Chute de la maison Usher de Roger Corman (1962) — La Malédiction d’Arkham de Roger Corman (1963) — La Danse macabre d’Antonio Margheriti (1963) — La Maison du diable de Robert Wise (1963) — La Sorcière sanglante d’Antonio Margheriti (1964) — La Tombe de Ligeia de Roger Corman (1964) — Deux mille maniaques de Herschell Gordon Lewis (1964) — Le Manuscrit trouvé à Saragosse de Wojciech Has (1966) — Topper de Charles S. Dubin (1971) — La Maison des damnés de John Hough (1972) — L’Homme des hautes plaines de Clint Eastwood (1972) — Ne vous retournez pas de Nicolas Roeg (1973) –  Fog de John Carpenter (1979) — Amityville, la maison du diable de Stuart Rosenberg (1979) et ses suites : Amityville 2, le possédé de Damiano Damiani (1982) et Amityville 3 de Richard Fleisher (1983) (Il y a eu aussi « Amityville 4 à la télévision) — Shining de Stanley Kubrick (1980) — Poltergeist de Tobe Hooper (1982) et ses deux suites : Poltergeist II de Brian Gilson (1986) et III de Gary Sherman (1988) — SOS fantômes d’Ivan Reitman (1982) et sa suite : SOS fantômes 2 du même — Le Fantôme de Milburn de John Irvin (1982) — Christine de John Carpenter (1983) — House de Steve Miner (1985) et sa suite : House 2 d'Ethan Wiley (1986) — Histoires de fantômes chinois de Ching Siu Tung (1987) et ses deux suites (1990 et 1991) — Hello Mary Lou de Bruce Pittman (1987) — Les Fantômes d’Halloween de Frank Laloggia (1988) – Beetlejuice de Tim Burton (1988) — Prison de Renny Harlin (1988) — Ghost de Jerry Zucker (1990) — Le Gardien des esprits de Sam Shepard (1992) — Le Tour d'écrou de Rusty Lemorande (1992) — Candyman de Bernard Rose (1992) et sa suite Candyman 2 par Bill Condon (1995) et aussi Candyman 3 de Turi Meyer (1999) — The Crow d’Alex Proyas (1993) et The Crow la cité des anges de Tim Pope (1997) — Fantôme avec chauffeur (1995) — Haunted de Lewis Gilbert (1995) — Fantômes contre fantômes de Peter Jackson (1997) — Ring de Hideo Nakata (1998) et Ring 2 du même (2000) — Hantise de Jan De Bont (1999) — Hypnose de David Koepp (1999) — Sixième sens de M. Hight Shyamalan (2000) — Kaïro de Kiyoshi Kurosawa (2000) — Souvenirs mortels de Fernandez Armero (2000) – Les Autres d’Alejandro Amenabar  (2001) — 13 Fantômes  de Steve Beck (2001) ­— Un jeu d’enfants de Laurent Tuel (2001) — L’Echine du diable de Guillermo del Toro (2002) — Apparitions de Tom Shadyac (2002) – Dark Water  de Hideo Nakata (2002) – Le Cercle – The Ring de Gore Verbinski (2002)

 

On peut aussi citer des : 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Machines hantées

 

Duel (Steven Spielberg) 1971, un camion avec chauffeur  – Enfer mécanique (Elliot Silverstein) 1977, une voiture noire sans chauffeur  – Christine (John Carpenter) 1983, une voiture envoûte son propriétaire – Maximum Overdrive (Stephen King) 1986, de méchants camions – L’Ambulance (Larry Cohen) 1989, on en a peur, mais c’est plutôt de ceux qui l’utilisent qu’il faut avoir peur – The Refrigerator (Nicholas A. E. Jacobs) 1992, vous avez deviné ce que c’est... – The Mangler (Tobe Hooper) 1995, une horrible machine à laver

 

Quant aux films sortis seulement en vidéo (Taille-haie, tondeuse à gazon…) ce n’est pas ce qui manque… Par exemple :

 

Rose Red de Graig R. Baxley (2002) d’après Stephen King

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Le Fantôme de l’Opéra :

 

Le Fantôme de l’Opéra de Rupert Julian (1925) – Le Fantôme de l’Opéra d’Arthur Lubin (1941) – Le Fantôme de l’Opéra de Terence Fisher (1962) – Phantom of the Paradise de Brian de Palma (1975) – Terreur à l’Opéra de Dario Argento (1987) – Le Fantôme de l’Opéra de Dwight H. Little (1990) – Le Fantôme de l’Opéra de Dario Argento en 1999...

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Fées :

(Je ne cite pas les films d’animation...)

 

Peau d’âne (1970) de Jacques Demy – Les aventures de Pinocchio (1972) de Luigi Comencini (on n’a jamais fait mieux ! La fée est jouée par la délicieuse Gina Lollobrigida) – Legend (1985) de Ridley Scott – Sailor et Lula (1990) de David Lynch –  Hook (1991) de Steven Spielberg – Pinocchio (1996) de Steve Barron – Forever de Nick Willing (1987) – Le Mystère des fées (Une histoire vraie) de Charles Sturridge (1998) – La Guerre des fées de Michael Ritchie (1998)

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Fins du monde :

 

Le Choc des mondes (1951) de Rudolph Mate – La Guerre des mondes (1953) de Byron Haskin – Le Monde, la chair et le diable (1959) de Ronald Mac Dougall – Le Dernier rivage (1959) de Stanley Kramer – Le Jour où la Terre prit feu (1961) de Val Guest – Le Sous-marin de l’apocalypse d’Irwin Allen (1961) – Les Damnés (1961) de Joseph Losey – Les Oiseaux (1963) d’Alfred Hitchcock – Le Seigneur des mouches (1963) de Peter Brook – Docteur Folamour (1963) de Stanley Kubrick – Point limite (1964) Sydney Lumet – La Bombe -1965) de Peter Watkins – Quand la Terre s’entrouvrira (1965) d’Andrew Marton – Le Dernier homme (1968) de Charles Bitsch –  La Planète des singes (1968) de Franklin J. Schaffner – Les Fenêtres du temps (1969) de Tamas Fejer – Terre brûlée (1970) de Cornel Wilde – Le Survivant (1971) de Boris Sagal – Les Survivants de l’apocalypse (1974) de Jack Smight – New York ne répond plus (1975) de Robert Clouse – Demain les mômes (1976) de Jean Pourtalé – Holocauste 2000 d’Alberto de Martino (1977) – Zombie le crépuscule des morts-vivants (1978) de George A. Romero –  L’ Enfer des zombies de Lucio Fulci (1979) – Météore (1979) de Ronald Neame – Mad Max (1979) de George Miller et ses deux suites par le même : Mad Max 2 (1981) et Mad Max au-delà du dôme du tonnerre (1985) – Malevil (1981) de Christian de Challonge – Le Dernier combat (1983) de Luc Besson – Terminator (1984) de James Cameron et sa suite par le même : Terminator 2 : le jugement dernier (1991) – Le Dernier survivant (1985) de Geoff Murphy – Le Jour des morts-vivants (1985) de George A. Romero – Le Retour des morts-vivants 2 (1987) de Ken Wiederhorn  – Cyborg (1989) d’Albert Pyun – L’armée des 12 singes (1995) de Terry Gilliam – Waterworld (1995) de Kevin Reynolds – Independence Day (1997) de Roland Emmerich — Mars Attacks ! de Tim Burton (1997) — Deep impact de Mimi Leder (1998) — Armaggedon de Michael Ray (1998) — Possessed d’Anders Ronnow-Klarlund (1999) — La Fin des temps de Peter Hyams (1999) – Supernova de Thomas Lee (1999) – Le règne du feu de Rob Bowman (2002)

 

Il faut également citer le film de télévision : Le Fléau (1994) de Mike Garris

 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Frankenstein

 

Frankenstein de J. S. Dawley (1910) — Frankenstein de J.Whale (1931) — La Fiancée de Frankenstein de J. Whale (1935) — Le Fils de Frankenstein de Rowland V. Lee (1939) — Frankenstein rencontre le loup-garou de Ray William Ney (1943) — La Maison de Frankenstein d'Erle C. Kenton (1944) — La Maison de Dracula d'Erle C. Kenton (1945)— Dans les années quarante et cinquante, toute une série de films mêlant Frankenstein, Dracula, le Loup-garou, avec Christopher Lee, Lon Chaney Jr, Bela Lugosi et, bien sûr, Boris Karloff — Frankenstein s'est échappé de Terence Fisher (1957) — La Femme nue et Satan de Victor Trivas (1958) — La revanche de Frankenstein de Terence Fisher (1958) — Frankenstein 70 de Howard W. Koch (1958)— L'Empreinte de Frankenstein de Freddie Francis (1964) — Frankenstein créa la femme de Terence Fisher 1967 — Le Retour de Frankenstein de Terence Fisher (1969) — Les Horreurs de Frankenstein de Jimmy Sangster (1970) — Frankenstein et le monstre de l'enfer de Terence Fisher (1973) — Frankenstein Junior de Mel Brooks (1974) — Chair pour Frankenstein de Paul Morrissey (1973) — Horreur dans la ville de Michael Miller (1982) — La Promise de Franc Roddam (1985) — La Résurrection de Frankenstein de Roger Corman (1990) — Frankenstein de Kenneth Branagh (1994)

De nombreuses séries télévisées furent consacrées au Monstre, je citerai la meilleure, diffusée sur FR3 en 1976, intitulée simplement en Français « Frankenstein » de Jack Smight (Frankenstein the True Story). Très beau téléfilm. On a vu aussi « L’Antre de Frankenstein ».

 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

Freddy, les griffes de la nuit :

 

 Les Griffes de la nuit de Wes Craven (1984) — La Revanche de Freddy de Jack Sholder (1985) — Les Griffes du cauchemar de Chuck Russel (1987) — Le Cauchemar de Freddy de Renny Harlin (1988) — L'Enfant du cauchemar de Stephen Hopkins (1989) — La Mort de Freddy de Rachel Talalay (1991) — Freddy sort de la nuit  de Wes Craven (1994)

 

Il y a une série de télévision, intitulée « Freddy, le cauchemar de vos nuits », avec des téléfilms de Tobe Hooper, Tom Mac Loughlin, Mick Garris et Ken Wiederhorn.

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Gloire des USA qui sauvent le monde :

 

Le Monstre des temps perdus d’Eugène Lourie (1953) –  Tarentula  de Jack Arnold (1955), araignée géante qui fut détruite grâce au... napalm ! – Le Sous-marin de l’apocalypse d’Irwin Allen (1961) : un sous-marin atomique sauve le monde –  Stargate de Roland Emmerich (1994) : la bombe atomique anéantit l’extraterrestre qui veut dominer le monde – Independence Day de Roland Emmerich (1996) : la bombe atomique détruit le vaisseau mère des extraterrestres – Starship Troopers de Paul Verhoeven (1997) : l’affaire est plutôt tournée en dérision (au deuxième degré...) – Armageddon de Michael Bay (1998) – Godzilla de Roland Emmerich (1998)

Et puis il y a la série de télévision : « SPACE 2063 ».

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Godzilla :

 

Les films d’Inoshiro Honda (1911–1993) :

Godzilla (1954) – King Kong contre Godzilla (1963) – Mothra contre Godzilla (1964) – Godzilla contre la chose (1964) – Invasion planète X (1966) – La Guerre des monstres (1966) – La Revanche de King Kong (1967) – Les Envahisseurs attaquent 1968) – La Revanche de Godzilla (1969) –  Mechagodzilla contre attaque (1975)

D’autres :

Le Retour de Godzilla de Motogoshi Udo (1955) – Godzilla, roi des monstres de Terry Morse (1956) – Ebirah contre Godzilla de Jun Fukuda (1966) – Le Fils de Godzilla de Jun Fukuda (1967) –Godzilla contre Hedora de Yoshimitu Banno (1971) – Godzilla contre Gigan de Jun Fukuda (1972) – Godzilla et l’île des monstres de Jun Fukuda (1972) – Godzilla contre le monstre du brouillard de Yoshimitu Banno (1972) –Godzilla contre Megalon de Jun Fukuda (1973) – Godzilla contre le monstre de l’espace de Jun Fukuda (1974) – Godzilla 1985 de Kohji Hashimoto (1985) – Godzilla de Roland Emmerich (1998).

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Gothique :

 

Le Golem (Paul Wegener et Carl Bœse) 1920 – Nosferatu (Friedrich Wilhelm Murnau) 1922 – Frankenstein (James Whale) 1931 – Dracula (Tod Browning) 1931 – La Fiancée de Frankenstein (James Whale) 1935 – La Marque du vampire (Tod Browning) 1935 – La Tour de Londres (Rowland W. Lee) 1939 et son remake par Roger Corman en 1962 – Le Récupérateur de cadavres (Robert Wise) 1945 et son remake « L’Impasse aux violences (Nathan Hertz Juran) 1952 – Frankenstein s’est échappé (Terence Fisher) 1957 (La plupart des films de Terence Fisher sont gothiques.) – Le Cauchemar de Dracula (Terence Fisher) 1958 – La Revanche de Frankenstein (Terence Fisher) 1958 – Le Masque du démon (Mario Bava) 1960 – Les Maîtresses de Dracula (Terence Fisher) 1960 – La Nuit du loup-garou (Terence Fisher) 1961 – La Chambre des tortures (Roger Corman) 1961 – Terreur (Roger Corman) 1963 (tourné dans le décor du « Corbeau » par le même en 1963) – Le Corps et le fouet (Mario Bava) 1963 – La Sorcière sanglante (Antonio Margheriti sous le pseudonyme d’Anthony Dawson) 1964 –Dracula prince des ténèbres (Terence Fisher) 1965 – Les Vierges de Satan (Terence Fisher) 1967 – Le Retour de Frankenstein (Terence Fisher) 1969 – Frankenstein et le monstre de l’enfer (Terence Fisher) 1973 – Alien le huitième passager (Ridley Scott) 1979 – Gothic (Ken Russel) 1986 – Hellraiser le pacte (Clive Barker) 1987 et ses trois séquelles –  Batman (Tim Burton) 1989 – Sanctuaire (Michele Soavi) 1989 – Dracula (Francis Ford Coppola) 1992 – Candyman (Bernard Rose) 1992 et sa suite « Candyman 2 »  (Bill Condon) 1995 – Cabal (Clive Barker) 1990 – The Crow (Alex Proyas) 1993 et ses séquelles « The Crow la cité des anges » (Tim Pope ) 1997 et « The Crow Salvation » (Bharat Nalluri) 1999 – Batman le défi (Tim Burton) 1993 – Frankenstein (Kenneth Branagh) 1994 – Entretien avec un vampire (Neil Jordan) 1994 – Une Nuit en enfer (Robert Rodriguez) 1995 – Star Trek premier contact (Jonathan Frakes) 1997 – Spawn (Mark A.Z. Dippé) 1997 – Event Horizon, le vaisseau de l’au-delà (Paul Anderson) 1997 – Vampires (John Carpenter) 1998 – Sleepy Hollow de Tim Burton (2000)...

 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Guerre

QUELQUES FILMS DE GUERRE

Qui n’ont rien à envier dans le domaine de l’horreur…

 

 

Bastogne de William A. Wellman (1949) – Les Sentiers de la gloire de Stanley Kubrick (1957) – La 317ème section de Pierre Schoendoerffer (1964) – L’ Armée des ombres de Jean Pierre Melville (1969) – Les Hommes contre  de Francesco Rosi (1970) – Croix de fer de Sam Peckinpah (1977) – Apocalypse Now de Francis Ford Coppola (1979) – Full Metal Jacket de Stanley Kubrick (1987) – Une balle dans la tête de John Woo (1990) – Dien Bien Phu de Pierre Schoendoerffer (1992) – Il faut sauver le soldat Ryan de Steven Spielberg (2000) – Stalingrad de Jean-Jacques Annaud (2001)

 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Habitations méchantes

 

 

La Chute de la maison Usher de Jean Epstein (1928 et 1929 pour la version sonorisée) ; autres version : Yvan Barnett (1948) ; Roger Corman (1961) – La Maison du diable de Robert Wise (1963) – House of damned de Maury Dexter (1963) – La Maison des damnés de John Hough (1972) – Malpertuis de Harry Kumel (1972) – La Maison des damnés de John Hough (1972) – Au rendez-vous de la mort joyeuse de Juan Bunuel (1972) – Lisa et le diable de Mario Bava (1972) – La Maison de l’exorcisme de Mario Bava (1974) – La Maison aux fenêtres qui rient de Pupi Avati (1976) – La sentinelle des maudits de Michael Winner (1976) – Inferno de Dario Argento 1978 – Amityville, la maison du diable de Stuart Rosenberg (1979) et ses suites : Amityville 2, le possédé de Damiano Damiani (1982) et Amityville 3 de Richard Fleisher (1983) (Il y a eu aussi « Amityville 4 et Amityville, la maison des poupées » à la télévision) La Maison près du cimetière de Lucio Fulci (1981) – House de Steve Miner (1985) et ses suites House 2 d’Ethan Wiley (1986) House 3 et House 4 de Lewis Abernathy (1991) –  Le Sous-sol de la peur de Wes Craven (1991) – Hantise de Jan de Bont (1999) – Le Projet Blair Witch d’Eduardo Sanchez et Daniel Myrick (1999) – La Maison de l’horreur de William Malone (1999) – Blair Witch 2 le livre des ombres de Joe Berlinger (2000)  – Christina’s house de Gavin Wilding (2000) – 13 Fantômes de Steve Beck (2001) – Un jeu d’enfants de Laurent Tuel (2001)

 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Insectes, araignées et autres...

 

Des Monstres attaquent la ville (Gordon Douglas) 1953, des fourmis rendues géantes par les radiations – Tarantula (Jack Arnold) 1955, ah ! ces scientifiques avec leurs expériences... – La Chose surgie des ténèbres (Nathan Juran) 1957, cette fois la chose décongelée est une mante... – Les Monstres de l’enfer vert (Keneth Crane) 1957, d’énormes insectes mutants dans la jungle – La Mouche noire (Kurt Neuman) 1958, un homme invente la désintégration des corps et leur reconstitution ; hélas, une mouche s’est introduite dans l’appareil en même temps que le savant... – Mothra contre Godzilla (Inoshiro Honda) 1964, une mite géante, puis ses deux « petits » luttent contre Godzilla – Invasion des araignées géantes (Bill Rebane) 1975 – Les insectes de feu (Jeannot Szwarc) 1975, après un tremblement de terre, des insectes incendiaires sortent des crevasses – L’empire des fourmis géantes (Bert L. Gordon) 1977 – Phenomena (Dario Argento) 1984, insectes nécrophages – La Mouche (David Cronenberg) 1988, remake génial du film de 1958 –Voyage au bout de l’horreur (Terence H. Winkless) 1988, cafards sanguinaires et désosseurs – Arachnophobie (Frank Marshall) 1990, une monstrueuse araignée est importée dans le cercueil de sa victime – La Secte de Michele Soavi (1991) – La Mouche 2 (Chris Walas) 1992 – Ticks (Tony Randel) 1993, tiques devenues monstrueuses à cause de trafiquants de drogue – Phase IV (Saul Bass) 1994, fourmis tueuses – Mosquito (Gary Jones) 1994, moustiques géants – Men in Black (Barry Sonnenfeld) 1997, le méchant du film est un extra-terrestre, énorme cafard géant – Mimic (Guillermo del Toro) 1997, insectes géants tueurs prenant notre apparence dans le métro de New York – Perdus dans l’espace (Stephen Hopkins) 1998, araignées teigneuses dans un vaisseau abandonné.– La Momie (Stephen Sommers) 1999, une nuée de sales cafards dévorent vivants les archéologues – Planète rouge d’Anthony Hoffman (2000) de petits insectes vous dévorent tout cru sur Mars – Eclosion d’Ellory Elkayem 2000 – Arac Attack ! d’ Ellory Elkayem (2002) les araignées sont magnifiques !Arachnid de Jack Sholder (2002) – Harry Potter et la chambre des secrets de Chris Colombus (2002) des araignées géantes tentent (sans succès) de manger Harry

 

Beaucoup de téléfilms sur les abeilles « tueuses », fourmis et autres frelons…

Et surtout l’excellent :

L’ Ile des morts de Tim Southam (2000)

 

Autres sales petites bestioles :

Squirm de Jeff Lieberman (1976) il y en des milliards de… vers de terre – The Stuff de Larry Cohen (1985) une histoire de parasite pas piquée des vers… – Slugs de Juan Piquer Simon (1987) un petit film d’horreur avec des… limaces mutantes carnivores

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Jack l’éventreur :

 

The Lodger d’Alfred Hitchcock (1926) – Jack l’éventreur (The Lodger) de John Brahm (1946) – Le Tueur de Londres de Hugo Fregonese (1953) – Jack l’éventreur de Robert S. Baker et Monty Berman (1958) –Meurtre par procuration de Freddie Francis (1963) – Sherlock Holmes contre Jack l’Eventreur de James Hill (1965) – La Fille de Jack l’éventreur de Peter Sasdy (1971) — Jack l’éventreur de Jésus Franco (1976) – Meurtres par décret de Bob Clark (1978) – C’était demain de Nicholas Meyer (1979) – From Hell d’Allen et Albert Hughes (2001)

 

Dans les films de télévision :

Le Retour de Jack l’éventreur de E. W. Swackhamer – La Véritable histoire de Jack l’éventreur de David Wickes (1989). Dans ce dernier film, Wickes, qui en a aussi écrit le scénario, développe l’hypothèse selon laquelle le médecin de la Reine serait Jack l’éventreur... Avec Michael Caine.

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

King Kong

 

 King Kong de E.B. Schoedsack et M.C. Cooper (1933) — Le fils de King Kong (1933) d’Ernest B. Schœdsack — Monsieur Joe (1943) d’Ernest B. Schœdsack — King Kong contre Godzilla (quelle idée ! ) (1963) d’Inoshiro Honda — La Revanche de King Kong (1967) d’Inoshiro Honda — King Kong (1976) de John Guillermin — King Kong revient (1977) de Paul Leder — Le colosse de Hong Kong (1977) de Ho Meng-Hua — King Kong II (1986) de John Guillermin.

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Loups-garous :

 

Le Monstre de Londres de Stuart Walker (1935) – Le Loup-garou de George Waggner (1941) – Frankenstein rencontre le loup-garou de Ray William Ney (1943) – Dans les années quarante et cinquante, toute une série de films mêlant Frankenstein, Dracula, le Loup-garou, avec Christopher Lee, Lon Chaney Jr, Bela Lugosi et, bien sûr, Boris Karloff – La Fille du loup-garou d’Henry Levin (1944) – La Nuit du loup-garou de Terence Fisher (1961) – Lycanthropus (Le monstre aux filles) de Richard Benson (pseudo de Paolo Heusch 1961) – La Légende du loup-garou de Freddy Francis (1974) – The Beast must die de Paul Annett (1974) – Hurlements de Joe Dante (1980) – Wolfen de Michael Wadleight (1980) – Au-delà du réel de Ken Russel (1981) – Le Loup-garou de Londres (1981) de John Landis – La Compagnie des loups de Neil Jordan (1984) – Hurlements 2 de Philippe Mora (1984) – Peur Bleue de D. Attis (1985) – Wolf (1994) de Mike Nichols – Le Loup-garou de Paris d’Anthony Waller (1997) – Ginger Snaps de John Fawcett (2001) – Dog soldiers de Neil Marshall (2002)

Il faut aussi citer les films TV : Full Eclipse d’Anthony Hickox (1993) – L’Antre de Frankenstein de Peter Werner (1998) ­– Ginger snaps de John Fawcett (2001) (excellent !)

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Lovecraft :

(Films inspirés de l’œuvre de l’écrivain)

 

Le Monstre de Val Guest (1955) – La Marque de Val Guest (1957) – Caltiki, monstre immortel de Riccardo Freda (et, dit-on, Mario Bava...) (1959) – La Malédiction d’Arkham de Roger Corman (1963) inspiré de « L’affaire Charles Dexter Ward » – House of the End of the World de Daniel Haller (1965) n’est semble-t-il pas tiré du roman de Hogdson, mais de la nouvelle de Lovecraft :  « La Couleur tombée du ciel » – La Malédiction des Watheley de David Greene (1966) d’après « La Chambre condamnée » – Necronomicon de Jésus Franco (1967) – Les Monstres de l’espace de Roy Ward (1967) –The Dunwich Horror de Daniel Haller (1969) produit par Roger Corman – Alien de Ridley Scott (1979) – Evil Dead de Sam Raimi (1982) – Les Entrailles de l’enfer de Philippe Mora (1982) – Re-animator  de Stuart Gordon (1985) d’après les nouvelles « Herbert West réanimateur » et sa séquelle « Re-animator 2 » de Brian Yuzna – Aux portes de l’au-delà de Stuart Gordon (1986) tiré de la nouvelle « De l’au-delà »  Prince des ténèbres de John Carpenter (1988) met en scène le grand Cthulu sans le nommer –  The Resurrected de Dan O’Bannon (1991) d’après « L’affaire Charles Dexter Ward » – La Secte de Michele Soavi (1991) – L’Antre de la folie de John Carpenter (1994) met en scène le grand Lovecraft lui-même (sous un prête-nom...) et cite plusieurs de ses œuvres dont « Le modèle de Pickman », et, surtout, il y a ses monstres – Necronomicon, trois sketchs de Brian Yuzna, Christophe Gans et Shushuke Kaneko (1993) sur trois nouvelles : « Celui qui chuchotait dans les ténèbres », « Air froid » et « Les rats dans les murs » – Castle Freak de Stuart Gordon (1995) – Alien, la résurrection de Jean-Pierre Jeunet (1997), où le monstre est le plus lovecraftien... – Un Cri dans l’océan de Stephen Sommers (1997) un monstre qui vient des profondeurs. – She Creature de Sebastien Gutierrez (2001) – Dagon de Stuart Gordon (2002)

 

Film TV amusant : Détective Philip Lovecraft de Martin Campbel (1991)

 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Momies

 

La Momie du roi de Gérard Bourgeois (1909) – La Momie de Karl Freund (1932) – La Main de la Momie de Christy Cabanne (1940) – Le Fantôme de la momie de Reginald Le Borg (1943) – La Malediction de la momie de Leslie Goodwins (1944) – Deux Nigauds et la momie de Charles Lamont (1955) – La Malédiction des pharaons de Terence Fisher (1959) – Les Maléfices de la momie de Michael Carreras (1964) – La Vengeance de la momie de René Cardona (1964) – Les Griffes de la momie de John Gilling (1966) – Manhattan Baby de Lucio Fulci (1982) – Waxwork de Anthony Hickox (1988) – Darkside de John Harrison (un sketch adapté d’une nouvelle de Conan Doyle) – La Momie de Gerry O’Hara (1993) – Momie la résurrection de Gerry O’Hara (1993) – La Légende de la Momie (adaptation du roman « Le joyau des sept étoiles » de Bram Stoker) de Ken Larson (1996) – La Momie de Sephen Sommers (1999) — La Malédiction de la momie de Russel Mulcahy (2000) — Le Retour de la momie de Stephen Sommers (2000) — Belphégor de Jean-Paul Salomé (2000)

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Mondes virtuels :

 

Tron (Steven Lisberger) 1982, premier film qui raconte les aventures d’un être humain entré dans le circuit informatique d’un jeu — Jusqu’au bout du monde (Wim Wenders) 1991, un savant fou, caché au fin fond de l’Australie, invente un système pour voir ses rêves (enfin...) — Le cobaye (Brett Leonard) 1992, un simple d’esprit devient un surdoué grâce à la « réalité virtuelle ». Il se vengera des humiliations subies — Le cobaye 2 cyberspace (Farhad Mann) 1995, Jobe, le surdoué ancien débile, a survécu à l’explosion... — Le tueur du futur (Rachel Talaly) 1993, l’esprit d’un psychotique est transporté dans le réseau informatique et téléphonique des USA... — Brainscan (John Flynn) 1994, un jeu informatique d’horreur devient réalité ! — Strange Days (Kathryn Bigelow) 1995, en 1999, on saura enregistrer les rêves... comme dans le film « Jusqu’au bout du monde » de Wim Wenders. Etonnant, non ? — Johnny Mnemonic (Robert Longo) 1995, ici, au siècle prochain, on utilise le cerveau à la place des disquettes qui ont vraiment une trop faible capacité ! — Rewind de Sergio Gobbi (1997) — Nirvana de Gabriele Salvatores (1997) le virtuel devient réel... — Ouvre les yeux d’Alejandro Amenabar (1997) prolonger la vie virtuellement — ExistenZ de David Cronenberg (1998) un jeu bio-informatique. — Matrix (La Matrice) de Larry et Andy Lwachowski (1999). Ici, c’est le monde tel que nous le vivons qui est virtuel ! – Avalon de Mamoru Oshii (2000) On peut atteindre le paradis à condition d’être très bon.

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Morts-vivants

 

White zombie, les morts-vivants de Victor Halperin (1932) — Le fantôme vivant (The Ghoul) de T. Hayes Hunter (1933) – Le mort qui marche de Michael Curtis (1936) – Le retour du Docteur X de Vincent Sherman (1939) – L'Invasion des morts-vivants de John Gilling (1965) — La Nuit des morts-vivants de George A. Romero (1968) – La Révolte des morts-vivants d’Armando de Ossorio (1971) — Martin de George A. Romero (1977) — Zombie le crépuscule des morts-vivants de George A. Romero (1978) —L'Enfer des zombies (Zombi 2) de Lucio Fulci (1979) — Frayeurs de Lucio Fulci (1980) — Le Lac des morts-vivants de J. Lazer (1980) — Une Vierge chez les morts-vivants de Jess Franco (1981) – La Maison près du cimetière de Lucio Fulci (1981) — L'Au-delà de Lucio Fulci (1981) — La Morte-vivante de Jean Rollin (1982) — L’Abîme des Zombies de Jess Franco (1983) — Le Retour des morts-vivants de Dan O'Bannon (1984) — Le Jour des morts-vivants de George A. Romero (1985) — L’ Emprise des ténèbres de Wes Craven (1987) — Le Retour des morts-vivants 2 de Ken Wiederhorn (1987) — Zombi III de Lucio Fulci (1988) — Zombie academy de David Acomba (1988) — Universal Soldier de Roland Emmerich (1992) — Braindead de Peter Jackson (1992) — Le Retour des morts-vivants 3 de Brian Yuzna (1993) — Dellamorte Dellamore de Michele Soavi (1993) — La Nuit des morts-vivants de Tom Savini (remake en couleurs du film de Romero, produit par lui) en 1990. – Resident evil de Paul Anderson (2001)

 

Film TV excellent : Moi zombie, chronique de la douleur (Andrew Parkinson) 1998.

 

Dans la série des Vendredi 13, Jason devient un mort-vivant à partir du numéro 6, intitulé justement « Jason le mort-vivant » et réalisé par Tom Mac Loughlin (1986)

Voir ci-dessus mon analyse de la série des Vendredi 13 et la liste complète.

Quant à Michael dans la série des Halloween on se demande toujours ce qu’il est…

Freddy Krueger, lui, en est de mort-vivant, sauf que l’on se demande s’il est vivant…

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Profondeurs aquatiques :

 

Vingt mille lieues sous les mers ou le cauchemar d’un pêcheur (Georges Méliès) 1907 – Vingt mille lieues sous les mers (Richard Fleisher) 1954 – L’Etrange créature du lac noir (Jack Arnold) 1954 et sa suite La Revanche de la créature (Jack Arnold) 1955 – Godzilla (Inoshiro Honda) 1954 et toutes ses séquelles – Attack of the crab monsters (Roger Corman) 1957, je ne cite jamais les films qui n’ont pas été diffusés en France, permettez-moi de faire une exception pour R. Corman – Le Monstre des abîmes (Jack Arnold) 1958 – Caltiki monstre immortel (Riccardo Freda) 1959 – Le Peuple des abîmes de Michael Carreras (1968) – Les dents de la mer (Steven Spielberg) 1975 et ses séquelles : Les dents de la mer 2 (Jeannot Szwark) 1978 ; Les dents de la mer 3 (Joe Alves) 1983 ; Les dents de la mer 4 : la revanche (Joseph Sargent) 1987 – Les sept cités d’Atlantis (Kevin Connor) 1978 – M.A.L. (Mutant aquatique en liberté ) (Sean Cunningham) 1989, le film qui préfigura les suivants qui ne reconnurent pas cette paternité... – Abyss (James Cameron) 1989 – Leviathan (George Pan Cosmatos) 1989 – Alien la créature des abysses (Antonio Margheriti) 1989 – Waterworld (Kevin Reynolds) 1995 – Un Cri dans l’océan (Stephen Sommers) 1997 – Sphere de Barry Levinson) (1997) – She Creature de Sebastien Gutierrez (2001) – Dagon de Stuart Gordon (2002)

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Sorcières

 

Des films qui sont consacrés aux femmes qui ont des pouvoirs surnaturels (qu’on appelle parfois sorcières) :

La Sorcellerie à travers les âges (Häxan) de Benjamin Christensen (1922) – Ma femme est une sorcières de René Clair (1942) – Le Masque du démon de Mario Bava (1960 – Brûle, sorcière brûle de Sydney Hayers (1962) – La Sorcière sanglante d’Antonio Margheriti sous le pseudonyme d’Antony Dawson (1964) – La Femme aux bottes rouges de Juan Bunuel (1974) – Suspiria de Dario Argento (1976) – La Sorcière de Marco Bellochio (1987) – Les Sorcières d’Eastwick de George Miller (1987) – Sanctuaire de Michele Soavi (1989) – Les Sorcières de Nicolas Roeg (1990) – Hocus Pocus les trois sorcières de Kenny Ortega (1993) – Blanche Neige de Michael Cohn (1996) – Dangereuse Alliance d’Andrew Fleming (1996)Les ensorceleuses de Griffin Dunne (1998). – Le Projet Blair Witch d’Eduardo Sanchez et Daniel Myrick (1999) – La Neuvième porte de Roman Polanski (1999) – Blair Witch 2  de Joe Berlinguer (2000)

 

A voir les séries TV comme Ma Sorcière bien aimée et  récemment Charmed

Un film télé de Wes Craven qui ne casse pas quatre pattes à un canard : L’Été de la peur (1978)

 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

 

Tueurs en série

(ou autrement dit : films de tueries…)

 

The Lodger (1926) Alfred Hitchcok. – M. le Maudit (1931) Fritz Lang – Masques de cire (1933) Michael Curtiz – L’Ombre d’un doute (1943) Alfred Hitchcock. – Le Locataire : Jack l’Eventreur (1944) John Brahm – Le Tueur de Londres (1953) Hugo Fregonese – L’Homme au masque de cire (1953) André de Toth – Sherlock Holmes contre Jack l’Eventreur (1955) James Hill – Jack l’Eventreur (1958) Robert S. Baker et Monty Berman – Le Voyeur (1959) Michael Powel. – Psychose (1960) Alfred Hitchcock. – Six Femmes pour l’assassin (1964) Mario Bava. – La Fille qui en savait trop (1962) Mario Bava – Meurtre par procuration (1963) Freddie Francis – Onibaba (Les tueuses) (1964) Kaneto Shindo – L’Oiseau au plumage de cristal (1969) Dario Argento. – Le Chat à neuf queues (1970) Dario Argento – La Fille de Jack l’Eventreur (1971) Peter Sasdy – Quatre mouches de velours gris (1971) Dario Argento – Frenzy (1972) Alfred Hitchcock – Le Monstre est vivant (1973) Larry Cohen – Massacre à la tronçonneuse (1975) Tobe Hooper – Les Frissons de l’angoisse (1975) Dario Argento – Jack l’Eventreur (1976) Jess Franco – La Nuit des masques (Halloween) (1978) John Carpenter – Meurtres par décret (1978) Bob Clarck – Les Monstres sont toujours vivants (1978) Larry Cohen – C’Etait demain (1979) Nicholas Meyer – Vendredi 13 (1980) Sean S. Cunnigham. – Pulsions (1981) Brian De Palma. – Halloween 2 (1983) Rick Rosenthal – Le Tueur de vendredi (1981) Steve Miner – Meurtres en trois dimensions (1982) Steve Miner – Ténèbres (1982) Dario Argento. – Massacre à la tronçonneuse 2 (1982) Tobe Hooper –L’Eventreur de New York (1982) Lucio Fulci – Les Griffes de la nuit (1984) Wes Craven. – Vendredi 13 chapitre final (1984) Joseph Zito – Vendredi 13 une nouvelle terreur  (1985) Danny Steinmann – La Revanche de Freddy (1985) Jack Sholder – Jason le mort vivant (1986) Tom Mc Loughlin – Les Griffes du cauchemar (1987) Chuck Russel – La Vengeance des monstres (1987) Larry Cohen – Le Cauchemar de Freddy (1988) Renny Harlin – Vendredi 13 chapitre 7 un nouveau défi (1988) John Carl Buechler – Halloween 4 (1988) Dwight H. Little – Jeu d’enfant (1988) Tom Holland – L’Enfant du cauchemar (1989) Stephen Hopkins. – Le Silence des agneaux (1990) Jonathan Demme. – Cabale (1990) Clive Barker. – Chucky la poupée de sang 2 (1990) John Lafia – La Mort de Freddy (1991) Rachel Talalay – Chucky 3 (1991) Jack Bender – L’Ambulance (1991) Larry Cohen – Candyman (1992) Bernard Rose – Dr Rictus (1992) Manny Coto – La Part des ténèbres (1993) George Romero. – Vendredi 13 Jason en enfer (1993) Adam Marcus – Trauma (1993) Dario Argento – Freddy sort de la nuit (1994) Wes Craven – Leprechaun à Las Vegas (1995) Brian Trenchard-Smith – Candyman 2 (1995) Bill Condon – Le Syndrome de Stendhal (1996) Dario Argento – Le Masque de cire (1996) Sergio Stivaletti – Scream (1997) Wes Craven – Fantômes contre Fantômes (1997) Peter Jackson – Souviens-toi... L’été dernier (1997) Jim Gillepsie – Wishmaster (1997) Robert Kurtzman – Le Collectionneur (1997) Gary Fleder – Le Dentiste (1998) Brian Yuzna – Urban Legend (1998) Jamie Blanks – Scream 2 (1998) Wes Craven – Souviens-toi... L’été dernier 2 (1998) Danny Cannon – Les Fantômes d’Halloween de Frank Laloggia (1988) – Halloween 20 ans après il revient (1998) Steve Miner – La Fiancée de Chucky (1998) Ronny Yu – Scream 3 (1999) Wes Craven – Le Dentiste 2 (1999) Brian Yuzna – Candyman 3 : le jour des morts (1999) Turi Meyer – Cut (1999) de Kimble Rendall – Fréquence interdite de Gregory Hoblit (2000)  – Urban legend 2 de John Ottman (2002) – Bruiser de George Romero (2002)

 

Etc. etc. on est envahis !

 

Il y aurait aussi d’autres tueurs en série à citer, non humains ceux-là : Alien, Dracula et les vampires, mais ce ne sont pas de véritables serial killer, car, contrairement à ces derniers, ceux-là ont une motivation pour tuer !

 

Les films TV sont évidemment très nombreux mais je voudrais en citer un :

Meurtre au 43ème étage de… John Carpenter (1978)

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Vaisseaux fantômes :

 

Pandora d’Albert Lewin (1951) met en scène le « Hollandais volant » dans une superbe histoire d’amour – La Chose d’un autre monde de Christian Nyby (1951) a fait naufrage autrefois sur Terre. Malheur à ceux  qui l’exhumeront de la glace dans laquelle elle dort... – La Planète des vampires de Mario Bava (1965) attire les astronautes afin que ses habitants puissent utiliser leur corps. Film qui a inspiré « Alien » et « The Thing » (voir plus loin dans cette rubrique) –  Stalker d’Andreï Tarkovski (1979), inspiré du roman des frères Strougaski « Pique-nique au bord du chemin » (1972) ne parle pas vraiment d’un vaisseau abandonné, mais plutôt de ce que des extraterrestres ont abandonné sur Terre, comme ce que laissent traîner des pique-niqueur au bord du chemin après leur départ...  – Alien, le huitième passager de Ridley Scott (1979). Les astronautes trouvent un vaisseau abandonné sur une planète désolée. Dedans, il y a des cadavres d’extraterrestres et les œufs d’Alien. – Le Bateau de la mort d’Alvin Rakoff (1980) – Fog de John Carpenter (1980) dans lequel des marins vengeurs viennent hanter une petite ville côtière de naufrageurs. – The Thing de John Carpenter (1982) est un remake de « La Chose d’un autre monde » mêlée à « La Planète des vampires » – 2010, l’année du premier contact de Peter Hyams (1984). Ici le vaisseau fantôme est Discovery – Event Horizon, le vaisseau de l’au-delà de Paul Anderson (1997) qui revient de l’enfer ! – Sphere de Barry Levinson (1997). Un vaisseau spatial venu du futur est retrouvé au fond de la mer. – Un Cri dans l’océan de Stephen Sommers  (1997) une méchante bestiole lovecraftienne a tué tous les passagers et l’équipage d’un paquebot de luxe. Gare aux pirates qui vont l’investir. – Perdus dans l’espace de Stephen Hopkins (1998) le vaisseau « Jupiter 2 » se rencontre lui-même perdu sur une planète désolée et aussi un autre vaisseau abandonné et envahi par de teigneuses et nombreuses araignées... – Virus de John Bruno (1998) un vaisseau laboratoire russe est retrouvé abandonné dans l’œil du cyclone par une équipe de marins en perdition. L’équipage a été tué par une entité extraterrestre – Le Bateau des ténèbres de Christian Mc Intire (2001) un bateau de tourisme ouvre les portes de l’au-delà comme l’Event Horizon en moins cruel

 

Films TV :

Triangle maudit de Lewis Teague (2000)

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Vampires :

 

Nosferatu le vampire de Friedrich Wilhelm Murnau 1922 – Dracula  de Tod Browning (1931) – Vampyr de Carl Th. Dreyer 1932 – La Marque du vampire de Tod Browning 1935 – La Fille de Dracula de Lambert Hillyer 1936 – Le retour du Docteur X de Vincent Sherman (1939) – La Maison de Dracula d’Erle C. Kenton 1945 – The Vampire’s ghost  de Lesley Selander (1945) – Le Sang du vampire de Henry Cass (1958) – Le Cauchemar de Dracula de Terence Fisher 1958 – Dans les griffes du vampire d’Edward Dein 1959 – Et mourir de plaisir de Roger Vadim 1960 – Les Maîtresses de Dracula de Terence Fisher 1960 – Le Masque du démon de Mario Bava 1961 – Hercule contre les vampires de Mario Bava 1962 – Le Baiser du vampire de Don Sharp 1962 – Les trois visages de la peur de Mario Bava 1963 – Dracula prince des ténèbres de Terence Fisher 1964 – Insomnie de Pierre Etaix 1965 – La Planète des vampires de Mario Bava 1965 – Le Bal des vampires de Roman Polanski 1967 –Vij de K. Ierchova et G. Kropatchava (1967) –  Le Viol du vampire de Jean Rollin 1967 – Une messe pour Dracula de Peter Sasdy 1969 – Les Lèvres rouges de Harry Kumel 1970 – Vampyros Lesbos de Jess Franco (1970) – Jonathan de Hans W. Geissendorfer 1970 – Les Cicatrices de Dracula de Ray Ward Baker 1970 – Comtesse Dracula de Peter Sasdy 1970 – Les Nuits de Dracula de Jésus Franco 1970 – Le Frisson des vampires de Jean Rollin 1970 – La Fiancée du vampire de Dan Curtis 1970 – Suceurs de sang de Robert Hartford-Davis (1970) – Dracula et les femmes de Freddie Francis 1971 – La Fille de Dracula de Jésus Franco 1971 – La Révolte des morts-vivants d’Armando De Ossorio 1971 – Dracula prisonnier de Frankenstein de Jésus Franco 1972 – Baron vampire de Mario Bava 1972 – Dracula 73 d’Alan Gibson 1972 – Dracula vit toujours à Londres d’Alan Gibson 1973 –Du Sang pour Dracula de Paul Morrissey 1974 – Dracula et ses femmes vampires de Dan Curtis 1974 – Les Sept vampires d’or de Roy Ward Baker 1975 – Leonor de Juan Bunuel 1975 – Rage de David Cronenberg 1976 – Dracula père et fils d’Edouard Molinaro (1976) ­– Zoltan le chien sanglant de Dracula d’Albert Band (1977) – Martin de George A. Romero 1978 – Nosferatu fantôme de la nuit de Werner Herzog 1979 – Dracula de John Badham 1979 – Les Prédateurs de Tony Scott 1983 – Lifeforce, l'étoile du mal de Tobe Hooper 1985 – Les Vampires de Salem de Tobe Hooper 1986 – Vampire ? vous avez dit vampire ? de Tom Holland 1987 – Génération perdue de Joël Schumacher 1988 – Aux frontières de l'aube de Kathryn Bigelow 1988 – Dracula de Francis Ford Coppola 1992 – Innocent Blood de John Landis 1992 – Entretien avec un vampire de Neil Jordan 1994 – Nadja de Michael Almereyda 1995 – Un vampire à Brooklyn de Wes Craven 1995 – Une nuit en enfer de Robert Rodriguez 1995 – Dracula mort et heureux de l’être de Mel Brooks 1996 – The Addiction d’Abel Ferrara 1996 – Les Deux orphelines vampires de Jean Rollin 1997 – Vampires de John Carpenter (1997) (Et sa “suite“ : Vampires II de Tommy Lee Wallace (2002) –  Blade de Stephen Norrington 1998 –  Blood the last vampire de Hiroyuki Kitakubo (2000) – Trouble every day de Claire Denis (2000) – La Sagesse des crocodiles de Po-Chih-Leong 2001 – Les Morsures de l’aube d’Antoine de Caunes 2001 – Dracula 2001 de Patrick Lussier – Les Vampires du désert de JS Cardone (2001) ... – The Breed de Michael Oblowitz (2001) – La reine des damnés de Mychael Rymer (2002) – Blade 2 de Guillermo del Toro (2002) – Bloody Mallory de Julien Magnat (2002) – La fiancée de Dracula de Jean Rollin (2002)

 

Allez ! Quelques films pour la télé et la vidéo :

Scanner cop II de Steve Barnett – Rencontre avec un vampire de Joel Bender (1994) – Les Ailes de la nuit de Mark Pavia (1997) d’après Stephen King – Razor Blade Smile de Jake West (1998) – Journal intime d’un vampire de Ted Nicolaou (1998 – la production roumaine cinématographique…)

 

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

 

Villes fantastiques :

 

Metropolis (1927) de Fritz Lang. la ville produit la révolte des producteurs qui seront finalement calmés par un robot qui prend l’apparence d’une jolie syndicaliste. Fritz Lang était gêné que son film prônât la collaboration de classes juste avant la prise de pouvoir par les nazis... – Fellini Roma (1971) de Federico Fellini. Rome prodigieuse des souvenirs du grand cinéaste. Son histoire est partie en fumée telles ces fresques découvertes lors des travaux du métro et qui s’évaporent dans l’air apporté de l’extérieur... – La Cité des femmes (1980) de Federico Fellini. La cité des fantasmes masculins, ceux de Fellini en particulier... – New York 1997 (1980) de John Carpenter. Un Manhattan-prison dans lequel le pouvoir est à celui qui est le plus fort pour le saisir. Une violente critique de la société américaine et de ses cités barbares...  – Blade Runner (1982) de Ridley Scott. Los Angeles du futur, ville-piège dans laquelle on ne sait qui est un homme réel ou un « répliquant »... – Brazil (1985) de Terry Gilliam. Ville de pouvoir totalitaire dans laquelle une belle camionneuse se révolte avec un plombier. Il y a un bel hommage au « Cuirassier Potemkine » (1925) d’Eisenstein. – Batman (1989) de Tim Burton. Et sa suite « Batman, le défi » (1993). Le personnage principal est Gotham City, ville piège, territoire des luttes entre le bien et le mal, lieu de pouvoir convoité par la pègre... (Nous ne parlerons pas des autres « Batman », moins interessants) – Total Recall (1990) de Paul Verhoeven. Ici nous sommes sur Mars où tout est trompeur dans la ville sous cloche. Celui qui contrôle la fabrication de l’air a le pouvoir...  – Le Jour de la bête (1995) d’Alex de la Iglesia. Madrid, lieu de prédilection du fascisme qui exécute froidement les rebuts de la société (Dans le film, pas dans la réalité...). Voilà la véritable image du diable, celle de la violence contre les plus faibles et celle de la violence de la télévision à la Berlusconi...  – La Cité des enfants perdus (1995) de Caro et Jeunet. Dans cette cité, il y a quelqu’un qui ne rêve jamais. Il enlève alors les enfants pour leur piquer leurs rêves. Il y a aussi une puce savante, une institutrice méchante siamoise, six clones, ( !) et une jolie petite Miette... – Los Angeles 2013 (1996) de John Carpenter. Cette fois c’est la cité du cinéma qui sert de terrain d’action à l’homme au bandeau sur l’œil. Après un tremblement de terre qui a tout simplement englouti Hollywood.  – Nirvana (1997) de Gabriele Salvatores. Nous sommes peut-être à Milan, ville devenue tentaculaire, véritable tour de Babel dans laquelle les êtres humains tentent de se comprendre, souvent en se connectant, au sens informatique du terme... – Phantoms de Joe Chappelle (1998) un village américain est dévasté par une entité vieille comme le monde... – Dark City d’Alex Proyas (1998) une ville qui se reconstruit tous les jours et ses habitants oublient.

 

 

 

Retourner en haut de la page

 

 

 

Voyages dans le temps :

 

La Machine à explorer le temps de George Pale (1960) – La Jetée de Chris Marker (1962) – Je t’aime, je t’aime d’Alain Resnais (1968) – Abattoir 5 de George Roy Hill (1972) – C’était demain de Nicholas Meyer (1979) – Nimitz, retour vers l’enfer de Don Taylor (1980 – Terminator 1 et 2 de James Cameron (1984 et 1991) – Bandits, bandits de Terry Gilliam (1981) – The Philadelphia experiment de Stewart Raffill (1984) et sa suite The Philadelphia experiment 2 de Stephen Cornwell – Biggles de John Hough (1986) – Retour vers le futur de Robert Zemeckis (1985) et ses deux suites par le même réalisateur : Retour vers le futur 2 et 3 (1989 et 1990) – Freejack de Geoff Murphy (1991) – Les visiteurs de Jean-Marie Poiré (1992) – Un jour sans fin de Harold Ramis (1992) – Star Trek generations de David Carson (1994) – Timecop de Peter Hyams (1994) – Timemaster de James Glickenhaus (1994) – Star Trek premier contact de Jonathan Frakes (1996) – Wishmaster de Robert Kurtzman (1997) – Sphere de Barry Levinson (1997) – Perdus dans l’espace de Stephen Hopkins (1998) – Phantasm IV de Don Coscarelli (1998) – Les Visiteurs 2 de Jean-Marie Poiré (1999) – Peut-être de Klapisch (1999) – Fréquence interdite de Gregory Hoblit (2000) – La machine à explorer le temps de Simon Wells (2002)

 

 

Si beaucoup se souviennent de « La Machine à explorer le temps » (1895), roman de H. G. Wells, peu se souviennent de « La patrouille du temps » (1960) de Poul Anderson, dont l’auteur de la bande dessinée qui inspire le film « Timecop » a dû tirer ses idées...