Le communisme est le fossoyeur de l’écologie dans le monde

 

Les élus communistes de Givors et les communistes de « Givors-Grigny-Ozon » (ce regroupement de trois anciennes sections apparaît pitoyable) organisent un « débat » à la maison du fleuve Rhône intitulé « Le changement climatique s’inscrit dans une histoire. L’histoire d’un capitalisme prédateur ! »

Cela pourrait prêter à rire si ce n’était dramatique….

Parce que l’idéologie du communiste est la plus mortifère de l’histoire, et sur le plan écologique d’abord !

-          Le communisme est le responsable des plus grandes famines dans l’histoire de l’humanité : Ukraine en 1933, Grand Bond en Avant  en Chine communiste dans les années 60, Révolution culturelle en Chine communiste ensuite… Des dizaines de millions de morts !

-          La plus grande catastrophe nucléaire de tous les temps, celle qui a produit le plus de dégâts dans le monde entier, est cette de Tchernobyl en URSS…. Elle n’est pas due à un accident mais à l’incompétence des conducteurs de la centrale.

-          Les plus grandes catastrophes écologiques avec la disparition quasi-totale de milieux écologiques uniques ont eu lieu dans les pays communistes. Comme la disparition totale de la mer d’Aral à cause des gigantesques travaux d’irrigation pour la production du coton…  ou la construction du barrage des Trois Gorges en Chine communiste qui a entraîné également la déportation de millions de personnes…

-          Encore aujourd’hui, le plus grand pollueur de la planète est la Chine communiste qui atteint des niveaux record de pollution atmosphérique et de pollution des eaux de surface. Le premier pollueur de monde est la Chine communiste

-          Avant l’effondrement de l’URSS, les pays communistes européens de l’est produisaient de l’électricité exclusivement (ou presque) avec la combustion du lignite, un « charbon » extrêmement polluant.  Et selon la météo les pluies acides engendrées par cette désastreuse politique de productivisme à tout prix, envahissaient l’Europe de l’ouest, détruisant de nombreuses forêts…

-          Etc.

 

Il est particulièrement indécent que les communistes de Givors organisent un tel débat en occultant totalement la lourde responsabilité du communisme dans le « changement climatique mondial » en en rendant responsable uniquement « le capitalisme » ! D’autant plus que ce thème du changement climatique  ne leur sert qu’à défendre leur idéologie productiviste  de la production nucléaire d’électricité à tout prix, qui, il est vrai, ne contribue aucunement à l’effet de serre…

 

Alain Pelosato

Givors, le 6 avril 2015